Différentes parties de la frappe

Le timing au tennis et comment l’améliorer

Les choses les plus difficiles à maîtriser au tennis, ce n’est pas la technique ou le jeu de jambes. C’est le timing et le rythme.

Parce que le timing au tennis s’améliore avec le temps, beaucoup de joueurs et de coachs n’y prêtent que peu d’attention. Ils font également un mauvais diagnostic des fautes en les attribuant à des erreurs techniques. Mais dans la plupart des cas, une mauvaise technique est la conséquence d’un mauvais timing. Si tu commences le tennis très tôt et que tu joues beaucoup, alors le timing, le jugement de la balle et le rythme ne seront pas des problèmes. Tu vas développer tous ces aspects naturellement et inconsciemment. Mais, si tu es un adulte et que tu commences le tennis tard, alors les exercices qui optimisent ton timing vont grandement améliorer ton jeu. D’abord, parce qu’ils éloignent tes pensées de la technique pure et dure et ensuite parce qu’il y a de grande chance que la gestion du temps soit ton facteur limitant. 

Les 3 exercices qui suivent vont t’aider à améliorer ta constance et ta précision et éventuellement ton contrôle et ta puissance sur les frappes de fond de court. Prêt ? Alors c’est parti !

Je suis prêt
Je suis prêt !

Exercice 1 : Joue loin de ta ligne de fond

Énormément de joueurs de club jouent trop près de leur ligne de fond de court et je comprends aisément pourquoi : ils jouent régulièrement des points et veulent être capables d’atteindre les balles courtes. Mais en jouant si près du court, ils réduisent la distance avec leur adversaire et donc ils se laissent moins de temps pour frapper la balle.

Si ton timing n’est pas assez bon, tu vas devoir accélérer ton geste et ta frappe en contractant fortement tes muscles. Ces gestes contraints sont la cause de beaucoup d’erreurs, de frappes pauvres techniquement et surtout d’une inconstance.

Ma première suggestion est de jouer moins de points si tu veux t’améliorer sur le long terme (j’y reviendrai dans un prochain article). Mon second conseil est de jouer loin de ta ligne, 5 à 10 minutes par entraînement (et plus si affinité). En jouant à 2 ou 3 mètres de ta ligne, tu vas te laisser beaucoup plus de temps pour ta préparation et le déroulé de ta frappe. Tu auras également plus de marge sur la longueur de la balle que tu envoies. Tu as donc un double bénéfice : plus de temps et plus de liberté dans ton geste. Puisque la ligne de fond adversaire est plus loin, tu verras qu’il est difficile de faire une faute de longueur dans ces conditions.

Le but de l’exercice est d’être en rythme avec la balle : essaie de la frapper dans sa phase descendante, à hauteur de hanche, et avec un geste libéré de toute tension. Avec de la pratique, tu trouveras ce jeu agréable, car tu n’es pas sous pression temporel et tu peux dérouler ton geste plus librement. Maîtriser ce timing est LA BASE de tous les autres, où tu vas chercher à frapper la balle au sommet de sa trajectoire ou dans sa phase montante. Une fois que tu gères celui-là, il deviendra plus facile de t’ajuster. De plus, tu auras plus souvent cette impression de ne pas être sous pression temporelle, de pouvoir libérer ton geste. Par conséquence, ta technique de fond de court deviendra plus fluide.

Roger Federrer
Une frappe fluide en fond de court

Exercice 2 : “Est-ce que j’ai le temps ?”

Beaucoup de joueurs et de coachs remarquent rapidement que les joueurs débutants et intermédiaires sont régulièrement en retard dans leur frappe, la correction la plus courante est de “préparer” plus tôt (tourner ses épaules et armer sa raquette). Ça laisse plus de temps à ces joueurs. En théorie, c’est vrai… Mais en pratique, ça ne fonctionne pas si bien que ça pour une raison : en préparant plus vite, les joueurs cassent leur timing en contractant leurs muscles et en faisant des gestes brusques pour armer. Ils se retrouvent en position armée, à ajuster leur jeu de jambes, mais avec une raquette fixe. Le swing de la raquette commence alors d’un point fixe, ce qui nécessite des mouvements saccadés au démarrage. Pour accélérer la raquette soudainement depuis un point fixe, on a besoin de mobiliser beaucoup de force d’un coup. C’est possible seulement avec d’énormes contractions musculaires et de tension. Et les 2 sont source de frappes inconstantes et de grosses dépenses d’énergie inutiles.

En réalité, le swing de ta frappe est découpé est 3 phases :

  1. une préparation rapide
  2. une mouvement lent de la raquette quand elle passe de derrière à devant toi (ajustement et mise à niveau)
  3. une accélération vers la balle

Pour réaliser harmonieusement ces 3 phases, la partie principale est la seconde, la transition de derrière à devant. Cette section doit être “douce” (smooth en anglais), permettant alors une accélération graduelle vers la balle. Si l’accélération n’est pas graduelle mais, au contraire, saccadée, les muscles vont se contracter brusquement et donc engendrer de légers changements dans l’orientation de ta raquette qui, à leurs tours, causeront beaucoup de fautes.

Accélération
Une accélération en douceur de la tête de raquette

L'intérêt de cet exercice

Ce qui est crucial dans cette 2ème phase, c’est que le mouvement doit être doux, régulier, ce qui ne peut se faire que si tu ne te sens pas sous pression temporelle. Le meilleur moyen de réussir ça, c’est de te demander constamment si tu as le temps pour cette partie du swing. Plus tu es conscient de cette phase et de comment la traverser, plus tu seras capable d’ajuster ton mouvement de bras. En fait, ces ajustements seront inconscients. C’est ton cerveau qui va gérer tout seul la vitesse de chaque phase et les transitions entre elles. Mais, encore une fois, pour pouvoir prêter attention à ces détails, ces différentes phases dans tes frappes, tu dois jouer dans des conditions simples, pas en disputant des points. Toute ta concentration doit être tournée vers tes frappes, c’est pourquoi tu dois recevoir des balles faciles.

Le mieux est encore de combiner les exercices 1 et 2 en jouant à 2 ou 3 mètres de ta ligne de fond.

Le but de cet exercice est de trouver le temps pour cette phase 2. Et tu seras en mesure de le trouver à travers la prise de conscience et la répétition. Une fois que tu ne ressentiras plus de pression temporelle, tu seras capable de te détendre tout en jouant. Une fois relâché, ton mouvement deviendra plus fluide et tu pourras frapper plus fort avec moins d’effort. Quand tu ne sentiras plus de pression temporelle et que tu frapperas avec moins d’effort, tu seras sur la bonne voie.

Une dernière chose : permets à ton inconscient de faire tous les ajustements. Ne force pas tout consciemment (armement, jeu de jambes, vitesse du bras, etc.). Ne pense qu’au temps laissé à cette phase 2, frappe 1000 balles et regarde les résultats. Donne à ton cervelet suffisamment d’informations et de retours de manière à ce qu’il puisse ajuster les bons ordres à tes centaines de muscles (j’en parle dans cet article).

Exercice 3 : Aligne toi avec le trajet de la balle

Cet exercice a été présenté dans The inner game of tennis de Timothy Gallwey et c’est un des meilleurs exercices pour travailler en même temps le timing et le rythme. Gallwey appelait ça “riding the ball” et l’idée est de bouger dans le même sens que la balle : quand la balle descend, tu descends et quand la balle monte, tu montes avec elle. Tu vas souvent frapper la balle en phase descendante, mais parfois au sommet du rebond et parfois en phase montante. Essaie alors de descendre sur tes jambes et d’y stocker de l’énergie. Au rebond de la balle, relâche cette énergie emmagasinée dans tes frappes. Cela te donne le bon rythme dans la plupart des échanges de fond de court, en échangeant avec un partenaire d’abord, puis lors de tes points.

Un des bénéfices indirects de cet exercice, en plus d’améliorer ton timing, est de t’aider à te concentrer plus sur la flexion des jambes et d’être plus conscient de toute l’énergie que tu peux en tirer. En poussant sur le sol avec tes jambes, le sol va “te pousser en retour” et tu peux utiliser cette poussée pour donner de la force à tes frappes. Et en trouvant plus de force avec tes jambes, tu vas pouvoir libérer des tensions sur le haut de ton corps. Plus besoin d’être tendu pour frapper fort quand tu récupères de l’énergie du sol. En pratiquant régulièrement cet exercice, tu atteindras rapidement un autre niveau de jeu parce que tu vas gagner en puissance en mettant moins d’effort dans tes frappes. Tu pourras tenir des échanges plus longtemps et maintenir ton adversaire loin dans sa partie de terrain.

rebond balle de tennis
Cale toi sur le rythme de la balle

Pour résumer

Timing et rythme sont loin d’être faciles à maîtriser au tennis et beaucoup d’erreurs qu’on peut voir viennent de lacunes à ce niveau. En fait, en pensant au mouvement de ta raquette, tu visualises le trajet de celle-ci… en ne prêtant plus attention à la balle. Comment veux-tu avoir un bon timing de frappe quand tu ne te concentres plus sur la balle ?

C’est seulement quand ton attention est portée sur la trajectoire de la balle que tu pourras jauger le bon moment pour la frapper efficacement, confortablement. Il est crucial de compléter tes entraînements techniques avec des exercices de timing et de rythme pour réussir des frappes puissantes, sans effort important sur le long terme.

Essaie régulièrement ces exercices et dis moi en commentaire ce que ça donne sur ton jeu.

Tu rates trop souvent tes points importants ? Tu te mets la pression à cause du score ?
Découvres les 5 clés pour gagner plus régulièrement les points à enjeu et remporter plus de matchs.

Cet article a 4 commentaires

  1. Fratoni

    Bravo encore une fois super article .
    Je suis dans cette phase d’entraînement en ce moment avec 1 sceau de 90 balles.
    Tes articles m’aident vraiment dans la compréhension et les détails du tennis.
    Merci a toi
    Sportivement Olivier Fratoni

  2. Romain

    Merci beaucoup pour ton retour Olivier.
    N’hésite vraiment pas à nous dire en commentaire quel(s) exercice(s) tu as mis en place et surtout, avec quels résultats.
    Personnellement, j’essaie de les retravailler aussi avec mon sparing mais c’est pas simple.
    Sportivement
    Romain

  3. KEITA

    super conseils!!

  4. Romain

    Merci beaucoup !

Laisser un commentaire